Home // Blog // [Esper] build Heal

Nous vous proposons ce guide :

Le principe est relativement simple: profiter de nombreux heals sur la durée tout en offrant un soutien autant offensif que défensif par le biais de la torche et de l’arbre.

  • Skills

Esper heal skillLes T4 de la torche et de l’arbre sont ici pour le soutien supplémentaire – en plus d’un heal sur la durée indépendant de vous après cast, la torche renforce ceux qui se trouvent dans sa zone (pour 4 secondes s’ils la quittent) et l’arbre protège efficacement quiconque se trouve dans son rayon (généralement pour le tank).

L’apaisement T8 ne se questionne pas; les points de skill restants allant donc dans rêverie, dont le T8 ne m’attire pas des masses (toujours ça de plus et ce serait très efficace avec mes soins sur la durée, mais en pratique j’ai jamais vraiment eu besoin d’une telle chose, même sur pulls foireux).

Renforcement et armure fantasmatique sont des classiques, reste catharsis que je garde constamment, et l’anti-CF que je change parfois par les petits poissons (mirage, dont j’adore le principe: t’as chié en restant dans du rouge donc tu veux du soin, bah va le chercher, pas d’bras pas d’chocolat! Dommage que le cast de 3 secondes soit indigeste en combat et qu’ils soient peu visibles).

Les points supplémentaires iraient dans rêverie et renforcement tant que je ne pourrais pas prendre le T8 rêverie, qui reste mon principal soin de masse.

  • AMPs

Esper heal AMPUn poil chaotique car j’hésitais sur prendre bingo (T2 hybrid A/S) ou toucher curatif (T2 support). Du coup, à avoir les pieds dans deux barques, j’finis l’cul à l’eau!

La réduc’ de CD est bien normale, mais pour le reste j’peux pas prendre le débordement mental.

En hybride A/S, le taux de critique est un must à mes yeux vu le potentiel offert aux espers (les sets de rune de classe et de PvP offrent des chances de critiques supplémentaires après réalisation d’un critique, et s’ils ont lieu c’est une armure d’absorption gratuite qui pop).

Pour le T1 hybride A/S, j’aime bien le tacticien pour renforcer mes soins quand je peux rester statique, ce qui rend les durables d’autant plus efficaces; quant au « faut souffrir pour… », c’est surtout histoire d’ouvrir le T2 avec bingo en vue (et si une baffe subie venait à générer un psi point, c’est toujours plus profitable que les deux autres AMPs).

Tout le reste va donc dans la branche support: pure SP + réduc’ coût en concentr’, accroissement/bouclier spectral/difficile à toucher en T1 qui sont des absolus à mes yeux, et enfin le compagnon et mirage en T2. Reste l’inspiration en T1 que j’ai l’intention de retirer pour tester ce qui fonctionne le mieux entre bingo (T2 A/S) et le toucher curatif (T2 support), mais rêverie fonctionnant très bien sur les alliés sous 35% de vie (le toucher curatif se produisant toutes les 8 secondes sur une unique cible sous 30% de vie), si bingo fonctionne à la perfection je le prendrai.

Si j’avais des AMPs supplémentaires, je prendrais sûrement l’un des deux T2 que je n’ai pas pris et la régèn de concentratrion.

  • Gestion du timing 

Étant donné que ce build repose avant tout sur du soin sur la durée, la gestion du timing est un point essentiel à de nombreux égards: autant dans la prévision de dégâts subis par le tank que par la génération de vos psi points. Je garde donc l’armure fantasmatique uniquement pour les situations d’urgence, alors qu’en début de combat j’envoie toujours la torche et l’arbre ainsi qu’un stack de renforcement pour qu’il passe immédiatement en CD (un seul, pas les deux, le second stack sera là en appui au cas où et expédié obligatoirement avant la recharge des deux stacks). Dès lors, ce sont trois PP qui ont été générés, plus qu’à charger complètement un apaisement (quitte à le garder en charge jusqu’à ce qu’il parte tout seul pour ne pas faire d’overheal et par extension, limiter la dépense de concentr’ de ce build déjà très consommateur). 5 PP, rêverie complètement dispo si besoin.À ce moment, la torche et l’arbre se terminent, leurs buffs restent actifs pour les 4/5 secondes qui suivent; quitte à perdre un PP, le CD du renforcement est quasi terminé, autant l’envoyer avant de le perdre. À vous de vous adapter par la suite selon le déroulement du combat: l’arbre est long au cast (2 secs) pour un soin assez faible, mieux vaut ne pas l’utiliser sous 70% de la vie du tank (et encore, je préfère avoir 3/4 PP avant de l’envoyer dans cette situation car si une grosse baffe part pendant votre cast, vous pouvez réagir desuite après sans cramer l’armure). Mieux vaut d’ailleurs ne l’utiliser sur personne d’autre que le tank, vu que les dps seront beaucoup moins statiques. La torche part assez vite, elle peut être utilisée un poil n’importe quand mais puisqu’elle ne fait que du soin sur la durée, ayez la certitude d’être dans un moment « d’accalmie » ou de nouveau, au-dessus de 70% de la vie du tank (pas de condition de PP, le cast étant rapide). Le renforcement est un des principaux générateurs de « soutien » – il comble les trous quand il manque un PP ou qu’une génération d’urgence est nécessaire. L’innate n’a aucun objectif défensif ici (excepté réel besoin) mais sert de générateur d’urgence, et uniquement d’urgence.

  • Synergie

Étant donné qu’il s’agit d’un build essentiellement basé sur le soin sur la durée, et les buffs défensifs, le temps de cast de l’apaisement complètement chargé est facilement couvert, ce qui facilite par la suite l’envoi d’une rêverie à 5 PP. L’effet du T8 apaisement en charge 2 fait d’ailleurs effet et procure un nouveau soin sur la durée! Les nombreux ticks de ces soins feront forcément pop de nombreux critiques, lesquels déclencheront vos sets de runes, lesquels augmenteront vos chances de faire des critiques sur l’apaisement ou la rêverie afin de faire proc l’armure d’absorption gratuite des AMPs. La présence constante de catharsis permet de contrer tout éventuel debuff subi qui pourrait réduire l’efficacité de ces soins durables, les garder au maximum de leur potentiel aide énormément. La synergie entre chacun d’eux est donc un facteur clé pour vous permettre, parfois, de n’avoir absolument rien à faire pendant quelques secondes!

Le maintien de cette synergie reste cependant très vorace en concentr’, sachez donc gérer cette ressource. Barf, quel que soit le jeu, en principe vous savez le faire puisque la première préoccupation d’un healer, ça reste la gestion de sa ressource!

  • Inconvénients

Il va sans dire, profiter de l’arbre est difficile face à un boss où il faut régulièrement bouger (Ouragriffe par exemple, l’arbre n’est exploitable que lorsqu’il n’a pas envoyé son bump ou ses AoE durables, mais de toute manière son cleave pète l’arbre sans difficulté durant « l’accalmie »). La torche ne convient pas non plus si le tank est un ingénieur, et le boss tape à distance (mais ces boss sont tellement peu nombreux, cela dit). Ce build s’associe mal de manière générale avec un ingé, dont les buffs de résistance ont un long CD et une courte durée (le miasme instable aide bien, mais il doit être utilisé constamment et n’aura aucune influence si un critique est subi). Bien que le self-buffing augmentant les soins reçus de l’ingé rende ceux sur la durée de l’esper plus efficaces, ils ne peuvent couvrir totalement une baffe à 10K. Avec un wawa, c’est assez tendu également: ses réductions de dégâts, bien que très efficaces, ont une courte durée, donc s’il loupe son timing il n’a que ses 3 skills de génération de bouclier (s’il les utilise) pour appuyer votre soin.

Bien entendu, la principale faille de ce build reste sa consommation en concentration, bien que ça aie déjà été dit. Surveillez-la attentivement malgré tout. Il y a cependant aussi des difficultés avec la réactivité dans des moments d’urgence: vos heals sur la durée peuvent couvrir quelques dégâts mais quand un gros soin est nécessaire, seule l’armure fantasmatique peut couvrir le cast d’un apaisement entièrement chargé, et elle ne protège qu’un unique bénéficiaire. Il y a toujours rêverie, bien entendu – si les psi points sont présents, cela dit. L’innate combiné à renforcement permettra d’expédier deux rêveries facilement avec appui de l’apaisement, mais si la situation persiste, ça risque de tourner au vinaigre. Si les dps vous offrent cependant deux secondes de répit lorsque vos générateurs d’urgence sont épuisés (très probable vu qu’il y aura bien un cast adverse à péter), vous pouvez reprendre la main rapidement par la suite – de nouveau une question de synergie, mais cette fois dans le sens travail d’équipe!

En résumé, c’est un build que personnellement je trouve très efficace car il vous permet de maintenir relativement facilement le groupe en vie sans faire d’overheal ni casts permanents, avec une partie très intéressante qui consiste en l’anticipation de baffes et le besoin d’adaptation immédiate à la situation. Cependant, en contrepartie, vous devez faire attention à de nombreux facteurs: en plus de veiller au bon état du groupe, vous devez redoubler d’attention à votre forte consommation de concentr’, tout en parvenant à maintenir une synergie entre vos différents soins sur la durée. Vous devez également supporter de changer régulièrement de cible pour vos casts, qui sont pour la plupart mono-cible (arbre/renforcement/armure).
En résumé, c’est un challenge intéressant qui peut paraître un poil déstabilisant au début, mais on y prend la main assez vite au final!

 

Nous remercions Ithrios.

 

IFrame Widget

Cookies and crumble !